Les données de références, enjeu essentiel pour le fonctionnement des organisations.

Financial report

Les données de références, enjeu essentiel pour le fonctionnement des organisations.

La gouvernance des données est devenu un enjeu majeur au sein des entreprises, leur traitement demande de plus en plus d’investissement de la part des entreprises.

Les données de références

Une donnée de référence (ou Master Data) est une information de base, unique et stratégique nécessaire pour le business des entreprises. Elle permet d’identifier et de classifier les informations.

Depuis de nombreuses années, les entreprises produisent ces données de référence. Les activités de nombreux métiers reposent sur la qualité et la disponibilité de ces données, qu’il s’agisse de structures comptables, de référentiels clients ou de données organisationnelles. La transformation digitale des entreprises, et l’intensification du recours aux données par les différents services, font également naître de nouvelles données de références. Par exemple, l’analyse des données de géolocalisation des clients révèle des points d’intérêts qui deviendront des éléments de référence pour la connaissance du client. Dans les organisations, la donnée est un actif stratégique dont la valeur est liée à la réutilisation plus encore qu’à l’utilisation première.

La gouvernance des données

Face à des facteurs de complexité comme l’augmentation du volume de données à traiter ou l’accroissement du nombre d’applicatifs différents, les entreprises doivent consacrer de plus en plus de temps et d’énergie pour assurer la cohérence des données. C’est dans ce contexte, souvent source d’erreurs, qu’émerge la réflexion autour de la gouvernance des données  et plus particulièrement de la gouvernance des données de références (ou Master Data Management). Les objectifs de cette réflexion sont de :

  • Partager une vision de l’information de référence entre les différents canaux métiers de l’entreprise.
  • Maîtriser la qualité et la traçabilité des données de référence
  • Définir une organisation et des processus métiers sous-jacents

Des premiers ateliers de travail avec les différents métiers permettraient d’engager des premières actions visant à :

  • Définir un langage commun du référentiel d’entreprise : Création d’un dictionnaire des données de références
  • Définir des règles de correspondances entre référentiel maître et référentiel dérivé métiers
  • Cartographier les flux liés aux données de référence.

D’un point de vue organisationnel, la question du périmètre de responsabilité DSI et métiers se posera :

  • Qui est responsable de ces données ?
  • Qui en est le propriétaire ?
  • Qui traite les problématiques SI liées à ces données ?

Les réponses à ces questionnements permettront de définir un modèle de gouvernance adapté au business et à la structuration de l’entreprise. Plusieurs approches sont possibles :

  • L’approche « centralisée » qui assure une cohérence homogène, contrôle et diffuse l’information de référence aux métiers
  • L’approche « décentralisée » qui s’appuie sur des processus métier locaux et dont les données de référence sont mises en qualité et nourrissent le référentiel groupe
  • L’approche « orchestrée » qui est un intermédiaire où les référentiels sont synchronisés entre le central et les applications métier.

En fonction de l’approche retenue, l’organisation pourra ensuite mettre place ou non un poste de Chief Data Officier (CDO).

Du point de vue du SI, il faut envisager de définir la stratégie SI sur le sujet référentiel : Cadrage et scénario retenu, mise en place d’outil de MDM.

L’impact de la communication

Le dernier point, et non des moindres, concerne la communication autour de ce sujet, dès son lancement le projet devra obtenir l’adhésion de l’ensemble des parties prenantes (Marketing, Finance, IT, …). Un sponsor au niveau de la Direction Générale est clé afin de porter l’initiative. La communication autour des différentes actions concrètes et de ses résultats permettront d’apporter de la visibilité au projet et de sensibiliser de plus en plus d’acteurs de l’entreprise sur ce sujet essentiel.

Alban Chauvaux

Crédit photo : Freepik


Une réflexion sur “Les données de références, enjeu essentiel pour le fonctionnement des organisations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s